top of page
Rechercher
  • Anne-Hélène Chevrette

L'impossibilité à dire directement : source de créativité et d'inspiration.




Les mots, entassés les uns sur les autres, aspirés à l'intérieur à défaut de trouver le nid de l'écoute, se compressent tels des diamants sous la pression.


L'émotion, comme une chaleur, cherchant le chemin (le message, la délivrance), se contorsionne alors pour façonner ce joyau créatif encore difforme et évanescent afin qu'une transcendance opère.


Il n'est pas courant de recevoir l'écoute (la vraie), celle qui miroite comme le reflet des feuilles dans la rivière.


Une écoute en forme de portée vide, en forme de ciel ouvert, une écoute à perte de vue dans laquelle on rêve de plonger, indéfiniment.


Privé de ce réceptacle vital, les messages se distendent, s'étirent, s'étiolent et se courbent pour épouser les reliefs singuliers des secondes, afin de se faufiler par la pointe fine du crayon.


Les mauvaises oreilles font les bons écrivains.

Comments


bottom of page